Comment bien choisir son maître nageur !

Je sens déjà que certains maîtres-nageurs vont bouillir à la lecture de cette brève.  N’hésitez pas chers collègues à commenter cet article. Je reste évidemment à votre disposition pour échanger.

Nous allons rédiger cet article en deux parties. La première nous allons définir les diplômes ou formations pour devenir maître nageur et la seconde les pratiques pédagogiques des différents maîtres-nageurs.


Diplômes et formations pour devenir MNS

Le diplôme pour devenir maître nageur a beaucoup évolué durant les dernières années.

Dorénavant plusieurs diplômes ainsi que formations universitaires valident le terme de maître nageur. Tout cela pour faciliter la tâche des parents qui vont rechercher un maître-nageur pour leur enfants.

Voici la liste rapide des diplômes qui permettent d’enseigner contre rémunération :

  • MNS, créé en 1951 (Maitre Nageur Sauveteur)
  • BEESAN, créé en 1985 (Brevet d’Etat d’Educateur Sportif des Activités de la Natation), n’est plus délivré depuis 2013
  • BPJEPS AAN, créé en 2010 (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport Activité Aquatique et de la Natation) C’est le diplôme remplaçant désormais le « MNS » et le « BEESAN » qui ne sont plus délivrés.

Voici la liste des formations universitaires permettant d’enseigner la natation, et donc d’utiliser le terme « maître-nageur ». Chaque formations nécessitent l’unité d’enseignement « sauvetage et sécurité en milieu aquatique » et l’option « Activité aquatique ».

  • DEUST « Animation et gestion des activités physiques et sportives ou culturel »
  • Licence Professionnelle : « Animation, gestion et organisation des activités physiques et sportives »
  • Licence STAPS : entrainement sportif (Nécessite l’unité d’enseignement « sauvetage et sécurité en milieu aquatique » et l’option « Activité aquatique »)

     

>> Il existe aussi un diplôme de la Fédération Française de Natation, mais il permet seulement d’enseigner dans un club affilié à cette fédération.

 

 

 

Pour conclure, voici les documents à demander au MNS lors de votre demande de prestation.

  1. La photocopie de son diplôme
  2. La photocopie de sa carte professionnelle
  3. L’attestation d’assurance de « responsabilité civile »
  4. L’attestation de sa révision de secourisme PSE1

S’il manque un de ces documents ! Fuyez !  🙂

 

Sur la centrale de réservation « ADOPTE UN MAITRE NAGEUR », nous vérifions les documents de TOUT les maîtres-nageurs.


Différentes pratiques pédagogiques des MNS

 

Concernant les méthodes pédagogiques utilisées par les différents maître nageur vous allez avoir plusieurs écoles.

1. Les méthodes anciennes

On va faire bref car l’essentiel c’est que nous vous aiguillons vers un MNS qui sera apprendre à nager à votre enfant. Les MNS avec les méthodes anciennes, donc très attachés à l’utilisation des accessoires qui vont faire « flotter » l’enfant pendant l’apprentissage ainsi ils utilisent des méthodes de répétition de mouvements forcés (voir la vidéo de l’apprentissage de la natation en 1960).  Je vous donne un exemple : un MNS qui utilise sans arrêt la ceinture et qui commence son apprentissage par la brasse en maintenant les chevilles de l’enfant est un MNS avec des méthodes dépassées. Ces méthodes vont créer des troubles qui seront ensuite très difficiles à gommer.

  • Combien d’enfants ont les chevilles tournées vers l’extérieur lors des battements sur le ventre ou sur le dos !?
  • Combien d’enfants nagent la brasse la tête hors de l’eau !? Posez-vous la question : s’il tombe dans l’eau accidentellement, comment va-t-il réagir !?

Vous pouvez en être sûr, ils ont appris avec un MNS utilisant ces méthodes.

2. Les méthodes modernes

Les MNS qui sont formés depuis déjà plus de 10 ans apprennent que l’apprentissage de la natation se fait par l’acquis des fondamentaux de la natation (équilibre, respiration et propulsion, pour faire simple), donc avant tout apprentissage de technique de nage, le MNS doit apprendre à votre enfant la respiration (souffler dans l’eau, faire des bulles …) et ensuite les équilibres.

Une fois que l’enfant à pris conscience que l’élément qui lui parait dangereux est son ami (car il flotte !), il va de suite intégrer et accepter les consignes techniques.

Cela fait pas mal de temps que certains MNS l’ont compris et l’appliquent, mais il reste encore quelques vieux MNS avec des méthodes qui « fonctionnent » mais trouble ensuite l’enfant pour la progression et son bien être aquatique.

 

Si le MNS apprend à nager à votre

enfant avec les vieilles méthodes, fuyez !

 

Piscinement votre !

Laisser un commentaire